Châtillon remet en avant son patrimoine

Mis à jour : 10 mai 2019

L’association Patrimoine et histoire en Châtillonnais, présidée par Arnaud de Montigny, a eu son assemblée générale samedi 4 mai. Moins d’un tiers des 66 membres était présent à la réunion dans laquelle a été annoncé le projet le plus important en cours.

L’association a repris vie depuis 3 ans pour permettre les projets sur les travaux du château. Celle-ci était un moyen de faire l’intermédiaire entre la municipalité et la législation autour de cette restauration ainsi que de mettre des animations en place.

Le projet de la restauration du château a été soumis au projet Mission Stéphane Bern. Celui-ci a été retenu pour l’obtention d’une enveloppe de 17 000€. Les travaux déjà effectués ont été pris en charge par l’État avec un financement de 300 000€.


Arnaud de Montigny ouvre l'assemblée générale

Un second bulletin

Patrimoine et histoire en Châtillonnais a sorti leur deuxième bulletin dans lequel se trouve un article sur le château écrit par l’architecte qui est venu examiner le bâtiment dans le cadre de la Mission Bern. Le rôle de ce livret est de se lancer dans des recherches historiques.

Le bulletin n°5 qui vient d’être mis en service présente un article sur la famille Sorbière importe pour la commune. Il a été écrit par Sophie Grou qui a effectué un énorme travail de généalogie pour en arriver à cette rédaction.

Philippe Joumar, un descendant d’une famille de meunier s’est lancé dans la recherche des moulins. L’auteur avec écrit un article l’an passé tellement long que Jean-Louis Girault, directeur de publication a du le scinder en deux. La seconde partie est dans ce bulletin.


Les membres de l'associations découvre l'autre façade du chateau

De l’avenir pour le passé

L’association repart cette année avec des perspectives en continuité sur le château. Le projet a été retardé pour des raisons que l’étude des évaluations de l’architecte ne va être soumis que sous peu de temps.

Les prochains travaux prévus sont la démolition de la cantine et du préau permettant de dégager la vue sur l’ensemble du château. Mais cette opération est délicate architecturalement. Et pour harmoniser l’ensemble, le sol devra être refait.

Et pour les Journées européennes du patrimoine qui auront lieu les 21 et 22 septembre 2019, l’association Patrimoine et histoire en Châtillonnais espérait ouvrir le château pour permettre des visites mais les membres vont essayer que les Chatillonnais prennent connaissance du monument.


Projet Bern

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now