Changer, est-ce possible ?

La communauté de communes d'Écueillé-Valençay a connu des changements au niveau économique avec le départ d'Adélaide Van Der Ploëg. Mais cette année encore le territoire a donné un coup de pouce financier à deux entreprises : Maroquinerie Rioland et CBN. « C'est deux entreprises qui tournent bien sur le territoire, tâchons de les conserver », rappelle Claude Doucet.


Claude Doucet, président de la CCEV aux voeux du maire d'Ecueillé

Au niveau de la culture, la CCEV a obtenu le label Lire et faire lire. « C'est la seule communauté de communes de France qui a eu ce label, précise le président. Annick Brossier, chargé de la culture est allée chercher cette récompense à Paris ». Claude Doucet souligne que le territoire n'est pas en manque d'initiation d’événements culturel en lien aussi avec les écoles.

Le point négatif que le président de la communauté de communes a souligné est le problème de financement dont tous les territoires ont à faire face. « On nous a renié des subventions et ce qui est le plus désagréable c'est que nous contribuons tous à 1 500 000€ », il y a les deux tiers qui partent hors de la CCEV pour l'État. C'est un fait que Claude Doucet déplore car cela rend difficile le développement du territoire.

Josiane AUGIS

0 vue

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now