Claire Brun, une des plus jeunes conseillères

Enfant du pays, mère de trois enfants, Claire Brun, 33 ans fait partie des plus jeunes à se présenter sur une liste électorale. Même si elle déclare que cela s'est réalisé par hasard derrière il y a une envie de s'investir. « Je m'intéressais un peu à la démocratie locale et je savais qu'il y avait les élections »révèle-t-elle. La jeune femme s'est donc renseignée à la mairie puis a rencontré Philippe Kocher, actuel premier adjoint de la commune de Heugnes. Celui-ci cherchait des personnes sur sa liste.


La prise de contact avec l'élu s'est réalisée en octobre où Claire Brun aller connaître un tournant dans sa vie professionnelle. À ce moment là, la jeune femme s'est interrogée sur sa disponibilité future si elle s'engageait sur une liste électorale. Philippe Kocher l'a rassurée en lui expliquant que le rôle de conseiller n'est pas forcément de s'engager sur tous les projets mis en place. « Je trouvais cela intéressant de découvrir le fonctionnement, explique-t-elle. De loin, nous savons qu'il y a le conseil mais nous ne savons pas trop ce qu'ils y font et comment se passe le lien avec la communauté de communes ».


Claire Brun se présente sur l'unique liste électorale de Heugnes

« Si nous voulons que cela change... »

Sur la commune de Heugnes, une seule liste est présente, cela signifie donc pour Claire Brun qu'elle sera conseillère. Tant que le résultat ne sera pas tombé, elle ne se projette pas vraiment dans ce rôle et « j'espère que je serais utile, de pouvoir faire quelque chose pour la commune ». Ce qui la rassure c'est le fait que cela fonctionne par commissions et qu'elle pourra prendre une thématique où elle se sentira utile. « Pour l'instant je n'ai pas de sujets de prédilections, je m'intéresse à l'environnement mais je pense qu'à l'échelle locale il n'y a pas de grandes marges de manœuvre », explique-t-elle.


Il est communément ancré dans les esprits que 30 ans c'est le début d'un engagement quel qu'il soit. Claire Brun est déjà engagée en tant que parent d'élèves mais « de toute ma vie je me disais que la politique ce n'est pas pour moi, cela ne m'intéresse pas ». En sachant qu'à Heugnes il n'est pas véritablement question de politique. « C'est vraiment l'occasion de se dire si ce n'est pas maintenant que nous faisons des choses... C'est bien de dire que nous sommes dirigés par des anciens, mais si nous voulons que cela change, il faut y aller ».


Josiane AUGIS

257 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now