Coca-Cola, le dictateur du Mexique

De nombreux citoyens prennent conscience des dérives du système alimentaire mondialisé, alors que de nombreux constats résonnent encore : famines en Afrique, déclin alarmant de la biodiversité, engagements sur le climat en recul, scandales sanitaires, agriculteurs et éleveurs en difficulté, concentration du secteur agro-alimentaire et tentation du repli sur soi. Pourtant, nombreux sont ceux qui s’engagent pour une alimentation durable et solidaire.

Le festival Alimenterre se déroulant chaque année du 15 octobre au 30 novembre propose une sélection de documentaires à diffuser dans différents lieux suivi d’un débat sur le court métrage choisi. La médiathèque intercommunale d’Écueillé a choisi de diffuser Mexique sous l’emprise du coca réalisé par Julie Delettre. La diffusion aura lieu le vendredi 16 novembre à 14h30. La réalisatrice dénonce le géant industriel, Coca-cola.


Coca-Cola prend l'emprise du Mexique

Coca-Cola envahit le Mexique

Le Mexique est le premier pays consommateur de Coca-Cola dans le monde et représente à lui seul plus de 40 % des ventes en Amérique du Sud. Diabète, obésité, hypertension mais aussi assèchement de certaines régions, les conséquences négatives se manifestent tant à l’échelle individuelle, économique qu’environnementale. Ce documentaire témoigne de la manière dont la firme Coca-Cola s’est implantée à San Cristobal de Las Casas.

Depuis son implantation, dans les années 1980, elle y pompe l'eau nécessaire à sa production, puisant directement dans la nappe phréatique de la ville jusqu'à en assécher certaines communautés alentours. Pour fabriquer un litre de Coca, il ne faudrait pas moins de six litres d'eau. Entré dans l'ALENA en 1994, le Mexique a suivi les pas des Etats-Unis dans sa politique libérale. La multinationale américaine s'est ainsi immiscée partout.



Fiche du film

0 vue

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now