Danièle Roux, une artiste dans l'ombre

Tapis dans l'ombre de son atelier, Danièle Roux dévoile ses œuvres. Habitante de Pellevoisin, cette ancienne institutrice de l'école primaire d'Écueillé et de Buzançais a toujours eu la passion de la peinture. Elle a commençais il y a 40 ans par la pastelle puis l'aquarelle qui n'était pas sa matière préférée. « Quand j'ai découvert l'huile, c'est une révélation ». Tout de ses années professionnelles, elle peignait à ses heures perdues et pendant les vacances scolaires. Depuis sa retraite, « cela ne me quitte pas ». Danièle Roux a toujours de nouvelles idées pour ses tableaux et elle aime les couleurs chose qui frappe tout de suite l’œil à la vue de ses peintures. Pour ses sujets, elle s'inspire de tout ce qui l'environne.


Le regard, le cœur de son univers Quand elle commence une toile, la peintre sait ce qu'elle va y représenter. Les premiers traits qu'elle pose sont à la craie blanche « c'est comme sur un tableau noir de l'école » puis elle repasse avec des craies de couleur. Et puis « je pose mes couleurs avec de la peinture et de l'essence, explique Danièle Roux, cela peut se laver ». Et une fois satisfaite de son dessin, elle se lance dans la peinture. La peintre a récemment terminé une série de tableaux où les yeux sont prédominants. Elle ne sait pas trop comment expliqué. « J'avais besoin d'avoir des yeux partout, des yeux qui nous entourent, qui nous regardent, qui nous jugent... ». Quand elle dessine un personnage, les yeux sont la première chose qui vient sur la toile. Aujourd'hui, Danièle Roux est prête à exposer ses toiles dans différents lieux.

Josiane AUGIS

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now