Des tombes de soldats à rénover

Mis à jour : 4 mai 2019

À l’aube de la commémoration du 8 mai, c’est l’occasion de présenter l’association nationale du Souvenir français. Le canton d’Écueillé possède son antenne avec Roger Virault comme président. Cette association voit le jour en 1872, dans l’après-guerre de 1870. François-Xavier Niessen a estimait « qu’il convenait d’entretenir les tombes des soldats de cette guerre », explique le président de l’antenne. L’homme a été secondé par les femmes. Et l’action a été perpétuée sur les guerres suivantes.


Une exposition retraçant les différentes tombes restaurées

La première mission du Souvenir français avant même la commémoration, « c’est d’entretenir les tombes des soldats morts pour la France » et le second objectif est « de perpétuer le devoir de mémoire auprès des jeunes générations » développe Roger Virault. C’est pour cela que tous les ans au mois de novembre l’association au niveau national mène une collecte de fond. Dans les grands cimetières ayant des carrés militaires. Mais dans les petits, il y a des tombes isolées dont plus personne ne vient l’entretenir.


Le Souvenir français perpétue la mémoire de la guerre

« Si ces tombes restent dans un état de dégradation important nous essayons petit à petit, explique le président du comité d’Écueillé, d’abord de les recenser et de faire des travaux ». Et ce sont dans la majeure partie les membres du Souvenir français qui les réalisent. Dans le canton d’Écueillé, l’association a restauré sa première tombe à Géhée. Depuis elles sont au nombres de 12 à avoir eu droit a une rénovation dont certaines ont demandé d’importants travaux que les membres du comité local ont lancé.

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now