Du livre au théâtre, la magie prend forme

Pour la seconde année, Anne-Élisabeth Prin, de la Grange aux Blas-blas, avec son amie Noëlle, comédienne se sont plongées dans les 4 albums jeunesses sélectionnés par le Prix littéraire indrien Escapages. « C’est une sélection de livres, explique Anne-Élisabeth Prin, qui ont été choisi par des lecteurs et des bibliothécaires ».

Ce prix fonctionne par catégories d’âge. Il y a 4 ouvrages de sélectionné pour chacune. « Chaque enfant va découvrir les albums ou les livres, approfondit-elle. Puis ils vont devoir sélectionner celui qu’il préfère par rapport à leur catégorie d’âge ». Pour le spectacle que les deux comédiennes préparent, elles utilisent la sélection des + 2 ans et celle des + 4 ans.


Les deux comédiennes testent leur nouveau spectacle

Une tournée Escapages va débutée

Les deux comédiennes ont présenté leur travail auprès des enfants de l’école de Luçay-le-Mâle jeudi 7 mars afin de tester leur travail et « voir comment ils réagissent ». Les enfants testeurs avaient plus de 7 ans même si le spectacle est destiné « pour les maternelles mais souvent il y a les classes de CP qui viennent voir le spectacle », révèle Anne-Élisabeth Prin.

Le vendredi 15 mars, la tournée dans le département de l’Indre sera lancée avec une première représentation dans la matinée à la Grange aux Blas-blas. Mais derrière cette première c’est une vingtaine de dates qui viendront compléter le calendrier des deux comédiennes. « C’est Canopé et l’association Aladin qui organisent cette tournée ».


Les deux comédiennes intéragissent avec les enfants

De nombreux enfants en attente

Ce type de spectacle est très demandé par les écoles du département. Le souci est que toutes ne peuvent pas bénéficier de la prestation vu le nombre de représentations programmées. Une fois sélectionnées, Anne-Élisabeth Prin contacte les écoles pour prendre une date. « Et après le spectacle, c’est suivi d’un temps d’échange avec les enfants ».

Pour cette seconde année, les deux femmes travaillent sur des nouveaux livres qu’elles présenteront très certainement à des classes qu’elles n’ont pas vues l’année passée. « Ce ne sont pas les mêmes livres, rappelle la comédienne, mais la base reste la même ». Cette base est un jeu entre la lumière et les ombres tout en valorisant le livre.


Représentation du livre "Madame la poule"

Du livre au théâtre

Retranscrire un album jeunesse n’est pas simple. Les comédiennes ont du faire appel à leur imagination. Elles ont déjà voulu être le fidèle au texte. « Même s’il n’y a pas beaucoup de texte, précise Noëlle, nous n’en rajoutons pas ». Pour représenter les ouvrages choisis, elles sont parties sur un jeu entre la lumière et les ombres portées.

L’ensemble des silhouettes et des décors reprennent les illustrations des livres « pour être au plus près de l’univers du livre, explique la comédienne et le transformer en dehors du livre, en théâtre ». Malgré tout, les deux femmes sont un peu frustrées car au niveau technique, elles ne peuvent pas exploiter les ombres comme elles le désirent.


Représentation du livre "La soupe aux frites"

Entre lumière et ombres

Les deux comédiennes ne se représentent pas dans des théâtres mais dans des écoles ou parfois dans des salles des fêtes, ce qui limite les effets voulus. « Nous jouons dans des espaces réduits, explique Anne-Élisabeth Prin, donc techniquement c’est aussi intéressant car cela nous oblige à réfléchir peut-être deux fois plus ».

Malgré les contraintes, elles espèrent avoir la qualité et créer cette magie qui se trouve dans les livres. « Tout tourne autour des ombres, dévoile la comédienne, mais ce n’est pas que des ombres. Ce n’est pas des ombres chinoises, ce sont des ombres portées de partout ». Elles utilisent les silhouettes fabriquées ainsi que leur propre corps pour les ombres.




58 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now