Envol 36 pour une prise de vue élevée

Passionné par les modèles réduits et les drones, Nicolas Rabot a lancé sa micro-entreprise Envol 36. Passionné depuis 30 ans, il s'est essayé à divers véhicules miniaturisés (hélicoptère, voiture, bateau...). Puis « je me suis passionné par le drone il y a trois ou quatre ans, explique le jeune homme. Je me suis dit pourquoi ne pas en faire mon métier ». Pour devenir professionnel, Nicolas Rabot a vu qu'il y avait des formations à réaliser pour obtenir des diplômes. Il s'est lancé dans une formation théorique et une formation pratique avec les examens qui se déroulent à Paris. Implanté à La Vernelle, le passionné diplômé a créé sa micro-entreprise. Aujourd'hui il partage aussi ses connaissances en terme juridique apprises au cours de sa formation théorique qui se trouvent être en lien avec l'aviation. « C'est une formation dérivée des pilotes de lignes », explique-t-il. Dans la partie pratique, il a appris « à piloter les drones pour ce qui ne savent pas. J'avais la chance de savoir piloter, précise Nicolas Rabot. Cela nous apprend surtout la sécurité pour le pilote, pour le matériel et pour le client ». Le nouveau professionnel a accès son entreprise sur le pilotage de drone en prise de vue.

Prises de vue en drone au château de Selles-sur-Cher (DR)

Une nouvelle prestation de service Envol 36 offre une prestation de service. « Je fais de la prise de vue aérienne pour particuliers et professionnels, développe l'entrepreneur. Partout où l'on a besoin de s'élever, le drone permet de monter à 150 m ». Il réalise la conception et la réparation de drone. Maintenant il travaille avec le centre de formation et il leur a créé un drone spécifique et un drone d'inspection qui sera utilisé dans l'intérieur des bâtiment. « Je vais aussi m'orienter vers le traitement de nid d'insectes par drone, dévoile-t-il. J'ai conçue un drone qui est en cours de développement » sur lequel il vient de déjà passer un an. Pour l'instant Nicolas Rabot a lancé sa micro-entreprise comme un complément de salaire mais il espère pouvoir la développer d'ici deux ou trois ans dans l'objectif d'en faire son activité principale. « Je commence à avoir des demandes d'un peu partout, précise-t-il. On est deux personnes à développer l'inspection de bâtiment en ligne d'or. Il y a très peu de prestataire en France ». Quant à l'idée du traitement du nid d'insectes est venue grâce à son beau-frère qui a une entreprise de dératisation. Celui-ci a été un jour ennuyé par un nid de frôlons. Une prestation qui sera attendue par beaucoup et dont Nicolas Rabot aura le monopole dans la région.


Josiane AUGIS


Infos pratiques :

8 rue Paul Méry 36600 La Vernelle

06.40.20.06.03

envol36@gmail.com

176 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now