Et si la justice s'est erronée?

Quatre ans après les faits, la justice a tranché. Le 4 avril, Sarah Halimi a été défenestrée après avoir été rouée de coups par le jeune musulman Kobili Traoré. A l'époque, il a été mis en examen pour " homicide volontaire " sans antisémite retenue. Ce jeune homme de 27 ans s'est alors retrouvé hospitaliser en service psychiatrique.


Les faits qui ressortent de cette affaire de meurtre : un jeune musulman qui a roué de coups sa voisine du dessus. Il pénètre dans l'appartement de Sarah Halimi, femme d'une soixante d'années en avant " Allah Akbar " entrecoupés d'insultes et de versets de Coran. Une fois la femme tombée du balcon, Kobili Traoré s'exclame " j'ai tué le Sheitan " (démon, Satan dans le Coran).


La famille de la victime avait témoigné du fait que Sarah Hamili avait peur de ce jeune homme qui l'avait déjà insultée de " sale juive ". Lors des faits, l'agresseur été en bad-trip suite à une prise de cannabis. Dés lors, la Cour de la cassation confirme l'irresponsabilité pénale du meurtrier de la sexagénaire juive.



Soulever les bonnes questions

Sans remettre en doute la Justice, cette affaire me pose des questions. Peut-on vraiment être pénalement irresponsable de ses actes sous influence du cannabis en sachant qu'on prend la responsable de ne plus être maître de ses actes en choisissant d'en consommer ? Le jour où Kobili Traoré a insulté la victime de " sale juive ", était-il déjà sous influence du cannabis ? Une double question que se pose aussi l'avocat de la défense.


Me Julie Buk-Lament déplore la tournure de ce procès. " C'est une grande déception et une grande peine que je découvre cet arrêt de la cour. L'aberration de la situation ne pouvait pas conduire à autre chose que la cassation de la décision de la chambre de l'instruction de la cour d'appel ".


Une autre question me vient suite aux propos tenus lors de l'agression : " Allah Akbar " et " j'ai tué le Sheitan " . Même en bad-trip, cela aurait du soulever une interrogation des experts en psychologique. Le cannabis ne fait-il pas révélation d'un inconscient présent chez la personne ? Ces paroles ne révèlent-elles pas un jeune musulman radicalisé ? A vous la parole à ce sujet sur le forum en cliquant sur le lien.


Josiane AUGIS

33 vues0 commentaire