Il n’y a pas d’amour sans preuve d’amour

C’est avec un peu de retard que Boischaut-Nord mag a découvert la vidéo qui suit. Depuis le 17 novembre avec la soulevé des gilets jaunes les Français ont l’impression d’être abandonnés et incompris des hommes politiques. Un sentiment de trahison se fait sentir face à nos élus mais certains sortent du lot. Nicolas Forissier est l’un d’entre eux.

Le mardi 27 novembre, à 11h11, alors que le Président de la République prononcé son élocution sur la climatologie, se tenait une assemblée nationale avec la majorité des gradins vides. Nicolas Forissier, député de la 2ème circonscription de l’Indre, a mis en avant les problèmes de notre département.


Nicolas Forissier (© France Bleu)

Difficile d’être entendu

Face à cette assemblée vide, Nicolas Forissier interroge le ministre chargé des relations avec le Parlement « à propos de la situation des services publics et de l'aménagement du territoire dans le département de l'Indre ». Ce fut aussi pour lui l’occasion de soulever la fermeture de la maternité de l’hôpital du Blanc.

« Nous avons bien sûr appris la fermeture de classes dans de nombreuses écoles rurales, mais aussi celle des deux centres de formation de l'AFPA de l'Indre, à Châteauroux et à Issoudun, et celle de plusieurs bureaux de poste dans les quartiers périphériques de Châteauroux ». Il dévoile également la modification d’horaire des trains en gare d’Argenton-sur-Creuse.


Des réponses floues

Le député de l’Indre remet le gouvernement face à ses promesses non tenues jusqu’à présent. « Le Gouvernement a souvent dit, et l'a répété récemment, qu'il souhaitait renouer le lien avec les collectivités territoriales et se tourner vers les territoires. Il est plus que temps ! Mais il n'y a pas d'amour sans preuves d'amour. Il faut nous donner ces preuves ».

La réponse que reçoit le député est « c’est à l'État, avec les collectivités locales et les parlementaires, de répondre à la désespérance qui s'exprime dans ces territoires ». Une fois de plus la balle est renvoyée dans un autre camp. En écoutant la vidéo, les personnes peuvent s’apercevoir que les réponses sont floues.



Vidéo et texte

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now