L’Augis nature… au-delà du quotidien

La région du Sud Touraine est regorgée de belles choses à visiter, à découvrir. Parmi celles-ci, il y a des lieux peut-être un peu plus cachés à cause de leur caractère insolite. Sur la commune de Villentrois, la famille de Didier Massoubre détient depuis la Révolution française plusieurs hectares de forêt dans le lieu-dit les Augis.


L’aventure dans les arbres commence

« Nous avions offert, dévoile le propriétaire, à un de nos enfants un week-end dans les arbres dans la région de Caen ». Au retour, son fils a émit l’idée de faire des cabanes sur la propriété. Après réflexion, ils ont fait les démarches nécessaires pour mettre en place les installations qui donneront un côté exotique de la commune. Son fils étant dessinateur et sa fille travaillant dans la communication, ce lieu « c’est une entreprise familiale » intitulé l’Augis nature.

En une année tout le projet était mis en route. Au niveau administratif, tout était en règle. « Il fallait que nous rentrions dans le plan de l’urbanisme, explique Didier Massoubre. On ne fait pas des cabanes comme cela ». Le terrain étant idéal pour un tel projet, la famille a pu se lancer dans la création des premières cabanes sur des grands chênes dont certains mesurent 35 mètres de haut. Au départ l’objectif était d’installer une ou deux cabanes mais « quand nous avons fait la demande, puisque pour 2 ou 5 c’est la même chose, nous avons demandé pour 5 emplacements ».



Se couper du monde quelques heures

Le domaine a pris forme peu à peu. En 2010, la famille a installé deux cabanes et la yourte. « L’année d’après nous avons acheté la roulotte, confie Didier Massoubre et l’année dernière nous avons construit la dernière cabane ». Depuis 2017, ils ont donc leurs 5 emplacements. Quand les personnes viennent pour une, deux voire trois nuits « c’est presque de l’hôtellerie. Les lits sont quand ils arrivent, explique le propriétaire, la seule chose, nous ne fournissons pas le linge de maison ».

Ce qui permet à ce lieu d’être classé dans les hébergements insolites « c’est déjà le fait d’être dans un arbre à 4, 5, 6 mètres, juge Didier Massoubre. Il n’y a pas d’eau courante, pas d’électricité. Les personnes se coupent du monde et il y a certains portables qui ne passent pas ». Malgré tout, il y a des WC à l’ancienne et des lampes torches et des bougies qui sont fournies. Un bon moyen pour les familles de se retrouver et de vivre une nuit en pleine nature et de prendre un p’tit déjeuner avec les écureuils pour les plus chanceux.



Site internet : www.laugisnature.fr

31 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now