L’Indre, un département toujours en mouvement

Le président du conseil départemental, Serge Descout, s’est déplacé au cours de ce mois de janvier sur 51 communes. Il a pu donner des renseignements sur les activités de l’Indre et montre la chance que les Indriens avaient de vivre dans ce département.


Depuis tous ces vœux auxquels il a participé, le budget département 2019 a été adopté. Pour Serge Descout celui-ci doit être « actif, responsable, offensive ». Sa volonté est qu’il s’articule autour de deux axes.


Le budget doit servir à « promouvoir les solidarités humaines et l’égalité des choses ». Un axe qui est déjà respecté puisque pour 2018 c’est 140 millions d’euros qui ont été consacrés au social, soit 70% du budget pour toutes générations confondues.


Serge descout, président du conseil départemental, toujours motivé pour faire avancer l'Indre

Le second axe doit « assurer la place du département comme département aménagé, comme département développeur ». C’est 50 millions d’euros qui ont été prévu à cet effet. Et « nous sommes l’un des seuls départements qui va augmenter ses investissements ».


Le troisième chiffre que le président du conseil départemental a annoncé est le 0. Pour la 16ème année consécutive les taux d’imposition ne varieront pas. Dans les hautes sphères, les responsables encourageaient l’investissement ce qui aurait engrangé des dettes.


« Ce que nous souhaitons tous, c’est un département qui soit plaisant ». Le département est à l’écoute des communes pour les investissements notamment celle de la fibre qui arrivera dans certaines communes. Serge Descout rappelle qu’il y a encore 30% qui n’ont pas le haut débit.

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now