La commune de Chabris montre l'exemple

Un retour à la normale est encore difficile à établir mais un semblant de vie quotidienne est opéré grâce aux personnes qui se mobilisent pour tenter de palier les carences de cette dure période. Les bibliothèques du département de l’Indre se bougent pour permettre à leurs lecteurs d’avoir à nouveau accès à la lecture. Dans le Boischaut-Nord, la médiathèque de Chabris a développé le drive en bibliothèque.

Aurélie Alabré, la bibliothécaire, a réfléchi à comment palier la carence de ses lecteurs. « Nous nous sommes bien doutés que les personnes qui utilisaient la bibliothèque n’avaient plus de quoi lire, explique la jeune femme. Nous avons réfléchis à la manière de pouvoir distribuer des documents en sachant qu’ils étaient dans la bibliothèque depuis trois semaines ». La quatrième semaine du confinement a donc donné lieu au lancement du drive.


La médiathèque de Chabris peut accueillir dans son hall d'entrée (DR)

Nouvelle logistique

La configuration de la médiathèque de Chabris est aussi avantageuse puisque le bâtiment a été construit avec un hall couvert, cela permet donc d’accueillir les personnes sans qu’elles aient besoin de rentrer dans l’espace d’accueil habituel. « Nous avons un espace que nous pouvons fermer pour les retours et nous pouvons condamnés l’accès pour que les personnes ne rentrent pas dans la médiathèque ».

Pour que cette initiative puisse se réaliser dans les bonnes conditions, la mairie a dû donner son accord et aider à aménager la médiathèque. Le processus est simple. Les personnes inscrites se connectent sur la plateforme et réservent les documents qu’elles souhaitent dans la limite établie par la médiathèque. Il est également possible d’appeler directement Aurélie Alabré à la médiathèque. « Elles peuvent aussi m’envoyer un mail avec la liste des livres ou elles me laissent le choix de préparer la sélection ».

Protocole de sécurité

Les commandes passaient, la bibliothécaire prépare les différentes sélections des personnes au cours de la journée, « et celles-ci peuvent venir les chercher aux heures d’ouverture du drive ». De seulement le samedi, le drive depuis le déconfinement ouvre un jour sur deux. Et pour les personnes âgées et fragiles puissent avoir accès aux livres, la municipalité a organisé un portage à domicile. « Ce sont les conseillers qui apportent au domicile des personnes les plus fragiles » et qui récupèrent les documents empruntés.

Derrière cette organisation, il y a la désinfection des documents à réaliser. Que ce soient les livres ou les CD et DVD, ils passent quatre jours en isolation avant d’être décontaminés et remis en rayonnage. Pour l’instant Aurélie Alabré est seule à gérer car les personnes bénévoles qui travaillent avec elles sont âgées et donc préservées. « Mais quand nous essayerons d’ouvrir, elles viendront certainement hors ouverture pour aider à nettoyer les documents ».


Un protocole d'hygiène respectée (DR)

Une ouverture prochaine ?

La bibliothécaire espère pouvoir ouvrir un peu la médiathèque début juin si et seulement si le matériel de protection est arrivée mais « dans des conditions limitées car il y a la question de la manipulation des documents qui est embêtante ». Quant au drive et au portage à domicile ils seront assurés jusqu’au mois de juillet. Et pour ce qui est des animations organisées habituellement par la médiathèque, elles sont repoussées au mois de septembre.

Malgré tout, la médiathèque vit virtuellement avec l’atelier d’écriture et l’atelier de lecture. Pour ceux qui veulent écrire Aurélie Alabré met un sujet d’écriture régulièrement sur la page Facebook « et je l’envoie aux personnes qui sont inscrites au groupe », précise-t-elle. Pour le côté lecture, la médiathèque de Chabris participe au prix littéraire indrien Escapage qui s’est trouvé suspendu. Mais « nous ferons un vote dématérialisé ».

Josiane AUGIS

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now