La ferme pédagogique en plein développement

Mis à jour : févr. 9

Ouverte en octobre 2019, la ferme pédagogique se développe petit à petit. Laure et Martin Parola-Daniel veulent que leur sanctuaire soit de plus en plus accueillant et qu'il permette aux personnes de découvrir l'univers des animaux présents. Pour arriver aux différents objectifs qu'ils se sont fixés, le couple lance un financement participatif sur la plateforme Ulule.

crédit photo : laure Parola-Daniel

Plusieurs paliers ont été définis pour se développer. Laure Parola-Daniel explique que le premier palier qui est aussi l'objet de cette campagne. « Nous voulons réaliser le poulailler XXL. Actuellement, nous avons un petit poulailler assez ancien auquel nuos avons ajouté une rallonge ». Le couple veut fabriquer un bâtiment en dur avec une belle structure afin de les protéger la nuit.

crédit photo : laure Parola-Daniel

Accueillir les visiteurs est aussi un point essentiel dans leur projet. « Nous allons certainement réaliser une allée entre le point d'entrée et la maison car nous voudrions que cela soit plus praticable » surtout en période pluvieuse. Déjà des projets avec des visiteurs en mobilité réduite est en perspective et l'allée serait un plus pour l'accès de ces personnes.

crédit photo : laure Parola-Daniel

Laure Parola-Daniel révèle aussi qu'il serait bon que la ferme pédagogique puisse disposer de panneaux indicateurs afin d'être plus visible et surtout que les visiteurs trouvent le lieu. Le couple souhaiterait aussi développer au niveau de la faune et la flore en adoptant des chèvres angora et en plantant d'autres arbres fruitiers. « C'est le premier palier, expose Laure Parola-Daniel, qui nous permettra de réaliser ses petites choses là ».

crédit photo : laure Parola-Daniel

Ce premier financement participatif n'est pas le point d'orgue du développement de la ferme pédagogique. Par la suite, le couple voudrait mettre en place un parking et un traitement des déchets avec l'installation d'une phytoépuration c'est-à-dire « un traitement des déchets des sanitaires par l'eau et les plantes », explique la jeune femme. De nombreux projets qui demandent du temps, de l'argent et de la solidarité pour accomplir ce développement tout en respectant la nature.

Josiane AUGIS

109 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now