La liberté conquise par le ciel

Jean-Luc Stiver, membre de l'association Hier en pays de Bazelle dédicacera l'ouvrage Lorsque la liberté venait du ciel qui correspond à un colloque donné en 2017. Boischaut-Nord mag lui a posé trois questions pour en savoir plus. Il sera présent à la médiathèque de Chabris, samedi 30 novembre de 9h30 à 12h.

Boischaut-Nord mag : Quel était ce colloque qui fait aujourd'hui l'objet d'une publication en ouvrage?

Jean-Luc Stiver : Ce colloque de 2017 fait suite à plusieurs autres. L'ASPAHARESD et le CREDI ont mis en place ces colloques pour mettre en parallèle l'état des recherches des historiens pour la région R5 (Cher, Indre, Creuse, Haute-Vienne, Indre-et-Loire, Corrèze et Dordogne). La France de la Résistance durant la seconde guerre mondiale était divisé en régions. Pour la zone sud de R1 à R6. Nous étions, pour l'Indre, en R5. 2013 : la vie dans les maquis 2015 : l'épuration 2017 : les opérations aériennes 2019 : la Milice En 2021 ce sera la gendarmerie qui sera étudiée et le colloque se déroulera à Guéret (Creuse). Ces colloques se déroulent, en général, le 3e samedi du mois de novembre. Chaque colloque a fait l'objet d'un ouvrage les actes du colloque. Le problème est que les textes des intervenants sont parfois rendus tardivement, donc il s'écoule souvent 2 ans avant la parution. Le colloque de 2017 était intitulé " Lorsque la liberté venait du ciel ", il abordait donc les opérations aériennes en R5.


Jean-Luc Stiver viendra dédicaer son nouvel ouvrage

Boischaut-Nord mag : Vous êtes deux auteurs. Votre partie sur "l'organisation des opérations aériennes et sur les échecs du côté de la résistance avec le parachutage de la ferme des Rosiers à Luçay-le-Mâle". Comment est venue cette idée d'un colloque sur les opérations aériennes?

Jean-Luc Stiver : Nous sommes 8 auteurs, je n'en ai cité que deux qui concernaient le département de l'Indre et de plus Jean-Louis Laubry intervient chaque année à Chabris lors de conférences. Le colloque de 2017 était un peu mon idée, dans le sens où ces opérations ont permis d'une façon générale à la résistance de vivre et de survivre. Elles sont fondamentales dans la compréhension des activités résistantes. Dans ma partie, j'interviens au début pour faire la synthèse des actes, puis je réponds aux questions que tout le monde se pose pour ces opérations aériennes comme : Qui utilisent ces opérations ? Pourquoi organise-t-on ces opérations ? Que transporte-t-on ? Les types d'appareils utilisés ? Boischaut-Nord mag : À nouveau, vous revenez sur l'événement qui a eu lieu à Luçay-le-Mâle. Vous avez déjà consacré l'ouvrage "Lorsque le diable s'en mêle" en 2012. Pourquoi revenir dessus plusieurs années après?

Jean-Luc Stiver : Enfin une dernière partie où je parle des opérations aériennes et résistance : quelques revers. Dans cette ultime partie, je donne des statistiques sur les échecs au niveau national, en expliquant le pourquoi de ces échecs, puis des revers au niveau de la résistance en survolant l'histoire du réseau Prosper et enfin en revenant sur l'histoire du parachutage de la ferme des Rosiers, qui est le premier échec d'une opération pour le département de l'Indre. Il est certain qu'il faut considérer cet ouvrage dans sa globalité qui permet de comparer l'avancée des travaux de recherche, département par département.

Propos recueillis par

Josiane AUGIS

Infos pratiques : Médiathèque de Chabris Samedi 30 novembre de 9h30 à 12h

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now