Le verre, soufflé ou filé, une vraie passion

C'est en couple qu'ils ont choisis de vivre leur passion pour le travail artistique du verre. Roger et Marie-Josèphe Charreyre ont mis en place un atelier-boutique attenant à leur domicile à Varennes-sur-Fouzon. Tous les deux sont verriers. Marie-Josèphe est fileuse et Roger, fileur et souffleur. Pour arriver à fabriquer leurs objets, ils utilisent des plaques ou des tiges de verres.


Les marque-pages perlés de Marie-Josèphe

Le couple n'utilisent pas le même verre. Pour fabriquer ses perles, Marie-Josèphe Charreyre utilise du verre sodocalcique. « Ce verre fond plus vite que le borosilicate », précise la créatrice. Elle utilise un chalumeau pour faire fondre des baguettes de verre et former la perle et la met directement dans un four. Elle veut aussi se démarquer en réalisant des objets perlés (marque-page, stylos, porte-clef...)

Bouteilles recyclées fondues

Pour acquérir les techniques nécessaires, Marie-Josèphe Charreyre est parti en mars 2018 se former à Vannes-Chatel au Centre européen de recherche et de formation aux arts verriers. Son choix s'est fait parce que son mari travaillait déjà le verre depuis sa retraite après avoir raccroché avec le métier d'électricien. « Je suis complémentaire parce que je ne fais pas comme lui », précise-t-elle.


Partie boutique de l'atelier.

Le verre sous toute ses formes Roger Charreyre voulait dés le départ trouver une nouvelle activité. En fréquentant les salons d'art et les expositions d'artistes, « j'ai rencontré différents artisans d'arts et c'est les verriers qui m'ont le plus séduit, dévoile l'artiste. Il y a une ambiance chaleureuse ». Après s'y être essayer, l'homme s'est lancé dans les formations de fileur puis de souffleur de verre.


Une licorne de verre

En tant que fileur, Roger Charreyre fabrique des petits objets à partir de tiges de verre. « Quand on travaille le verre filé, on réalise des apports de matière avec des baguettes de couleur ». Et la partie souffleur de verre se fait avec des tubes creux à modeler avec la chaleur et le souffle en n'oubliant pas de fermer une extrémité. L'artiste a aussi passé la formation de souffleur de verre à la canne.


Quelques figurines en verre

Mais il n'en est pas resté à la création de petits objets. L'artiste s'est aussi formé aux vitraux et a aussi appris la technique des lampes Tiffany. « On n'utilise pas du plomb mais du cuivre, précise Roger Charreyre. L'avantage c'est qu'on peut travailler en 3 dimensions contrairement aux vitraux ». Le couple souhaite partager leur passion qui est une activité peu développer sur le secteur.

Josiane AUGIS

Infos pratiques :

5 bis avenue de la gare

36210 Varennes-sur-Fouzon

07.89.99.57.81

charreyreroger@gmail.com

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now