Les Ambulances Métivier vendues à un grand groupe

Après 40 ans d’existence, l’entreprise Ambulances Métivier à Valençay a été rachetée le 11 juillet 2018 par un grand groupe en Charente-Maritime. Ce sont les parents de Béatrice Métivier, devenue gérante depuis la vente, qui ont fondé la société en décembre 1978. « Mon père et ma mère sont venus s’installer route de Chabris, à Valençay, rappelle-t-elle. Au départ ils étaient tous les deux ».

Avec le temps, Jean Métivier a employé quelques personnes et a acheté des véhicules pour augmenter son parc. En 1994, avant qu’il vende à sa fille, l’entreprise possédait 3 ambulances, 6 VSL (véhicules sanitaires légers) et 7 taxis. Après la succession, Béatrice Métivier a augmenté les effectifs de l’entreprise, tant au niveau du personnel qu’au niveau des véhicules. « Nous avons déménagé de la route de Chabris à la rue Nationale ».


Rachat de l’entreprise familiale

Le nouveau lieu est toujours d’actualité. L’entreprise se trouve à côté de la place du champ de foire. « Nous avons acheté les bâtiments », précise-t-elle. Pour augmenter le potentiel de la société Béatrice Métivier « a racheté les agréments de notre collègue de Chabris qui avait été mis en liquidation judiciaire ». Le parc automobile est donc passé à 5 ambulances, 9 VSL, 10 taxis, 1 petite remise[1], 3 lotis pour faire des contrats.

Aujourd’hui l’entreprise comprend 34 employés dans l’entreprise, qu’ils soient à la régulation, taxis, auxiliaires ou ambulanciers diplômés d’État. À la fin de l’année 2007, Béatrice Métivier s’est vu proposé le rachat de la société. « J’ai réfléchis longtemps, avoue-t-elle. Quand on est dedans depuis l’âge de 18 ans cela fait un peu drôle ». Et un peu plus de 10 ans après, elle a fini par accepter.


Béatrice Métivier s'est décidée à vendre l'entreprise

Une nouvelle direction

Pour la cheffe d’entreprise, vendre sa société qui a été dans la famille depuis 40 ans n’a pas été simple mais à « la vue de la conjoncture actuelle, explique-t-elle, avec tout ce qui se passe dans les hôpitaux, tout ce qu’ils veulent modifier au niveau de la santé », Béatrice Métivier a choisi de pérenniser son entreprise en la vendant à deux grands investisseurs de société d’ambulances.

Christian Philippon et Roland Coquelet basés à Royan possédent plusieurs entreprises d’ambulances dans la Charente-Maritime, la Vienne, les Deux-Sèvres, l’Indre-et-Loire et maintenant dans l’Indre. « Ils m’ont demandé si je voulais rester comme directrice, dévoile Béatrice Métivier. N’étant pas encore à la retraite et ayant fait de l’ambulance toute ma vie, j’ai accepté ».


Rester proche de la clientèle

Le rachat de l’entreprise est un nouveau souffle pour l’ancienne cheffe d’entreprise même si un temps d’adaptation a été nécessaire. « Des instincts de patrons sont toujours là, avoue-t-elle, alors que maintenant j’ai des comptes à rendre ». Béatrice Métivier met aussi en avant le fait que « l’entreprise a progressé car ils ont employé du personnel et continuent à employer. Ils sont à la recherche d’ambulanciers diplômés ».

Certaines petites choses ont évolué dans le travail des ambulanciers et dans l’organisation puisque le soir il y a toujours une personne jusqu’à 20h. Au-delà de cet aspect administratif, Béatrice Métivier continue avec son équipe à être proche de sa clientèle. Dans l’entreprise, « nous accompagnons les personnes jusque dans les services, nous les aidons, exprime-t-elle. Nous sommes ambulanciers ! Il y a le côté humain. Ce ne sont pas des colis, ce sont des humains ».



[1] En France, une voiture de petite remise est une voiture mise à disposition d'une clientèle moyennant paiement, dans certains territoires où l'offre de taxis est faible ou inexistante.

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now