Libérer des années noires


Le devoir de mémoire est plutôt conservé dans le département de l’Indre. Dans la région du Boischaut-Nord, il existe plusieurs associations qui traitent différents sujets sur l’histoire de l’Indre pendant la Seconde Guerre mondiale. Certaines personnes se démarquent pour leurs recherchent et leurs ouvrages. Gilles Groussin fait partie de ces personnalités. Originaire et vivant à Valençay, cet ancien professeur de mathématiques est passionné par l’histoire. « C’est une période qui m’intéressait parce que mon père a été plus ou moins impliqué dans la résistance ». Se sentant concerné par cette période il s’inscrit dans l’association ANACR. Pour lui-même et cette organisation, il a écrit quatre ouvrages dont le dernier a été publié en début d’année sur la déportation.


Un devoir de mémoire

L’Association Nationale des Anciens Combattants et amis de la Résistance à laquelle appartient Gilles Groussin organise tous les ans le concours de la Résistance. Cette année plus de 700 élèves y ont participé. « Je crois que nous sommes tout premier pour la participation », le président de l’association. C’est aussi un homme dont le visage est connu par beaucoup car il donne des conférences mais organise aussi des expositions. « En janvier ou février nous allons faire venir l’exposition itinérante sur la libération », révèle Gilles Groussin. Une occasion de requérir à la participation des enfants du primaire et des collégiens de la région. « C’est tout un travail d’histoire et de devoir de mémoire ». Il sera à la médiathèque d’Écueillé vendredi 28 septembre à 18h pour une conférence et une dédicace.


Conférence de la Libération

La conférence « la Résistance dans l’Indre jusqu’à la Libération ». Gilles Groussin reprendra toute la période de la Seconde Guerre mondiale mais pour le début « j’irai relativement vite pour insister davantage sur la libération et les fêtes de la Libération dans l’Indre ». Il parlera des comités locaux qui se sont mis en place dans l’attente des élections de 1945. Mais il insistera surtout sur les mouvements de résistance qui prend un tournant en 1942-1943 dans le département de l’Indre. Il en profitera aussi pour faire un clin d’œil à la commune d’Écueillé « parce que j’ai des documents sur la mise en place du comité local et je parlerai aussi des quelques résistants et civils tués », explique Gilles Groussin. Pour terminer il s’attardera « sur la colonne d’Elster qui a fini par se rendre à Issoudun le 10 septembre 1944 ».

19 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now