Mission Bern sauve le patrimoine de Levroux

Depuis un an et demi, Caroline Fried, 4ème adjointe de la commune de Levroux, chargé de la culture et de la communication s’est lancée sur le projet de rénovation de la porte de Champagne. La responsable a découvert dans la presse nationale la mission que Stéphane Bern a lancé en collaboration à la Fondation du patrimoine. Le projet s’adresse à la rénovation des sites patrimoniaux pas encore restauré. « J’ai cherché pour voir ce que c’était, explique Caroline Fried. J’ai téléchargé le dossier et avec notre directrice générale des services de Levroux nous avons établie le dossier c'est-à-dire que nous avons fait le montage financier ».

Pour établir une évaluation du financement nécessaire à la rénovation, les deux femmes ont fait appel à Alexandre Martin, architecte et directeur du CAU 36. « J’avais besoin d’un budget pour le mettre dans le dossier Mission Bern, développe la chargé de la culture et de la communication. Et à partir de ce dossier là nous avons fait tout le budget ». L’objectif premier de la rénovation de la porte de Champagne était de rénover ce qui l’entoure. La ruelle et le petit jardin l’adjacent était prévu mais une petite modification a eu lieu. « Depuis Alexandre Martin m’avait proposée de travailler avec le lycée agricole de Châteauroux ».


La porte de Champagne est en voie de rénovation

Pourquoi la porte de Champagne ?


L'herbularius, le modèle du futur jardin

Caroline Fried et la DGS ont rencontré les 1ères du lycée agricole Naturapolis qui ont proposé sept projets différents les uns des autres. Celui qui a été retenu propose une harmonisation avec la porte de Champagne. Les deux filles à l’initiative du projet proposent un herbularius appelé aussi jardin des simples, un type de culture médiévale. Celui-ci contiendra des plantes aromatiques qui à l’époque médiévale aidaient les personnes à se soigner. Il y aura « un petit coin qui serait un théâtre de verdure » pour permettre de jouer des restitutions ou des pièces de théâtres. Pour les bancs, le projet est d’y établir des pierres.

La porte de Champagne a été choisie par l’œil expert de l’architecte qui a estimé que c’est cette infrastructure qui demandait une restauration immédiate. « Le château en lui-même est stabilisé, précise Caroline Fried. Les tours de Levroux sont la propriété de la ville depuis 30 ans et la commune l’a stabilisé ». Dans l’ère médiévale, la ville possède aussi la collégiale qui est déjà passé par la restauration pour son toit. « La commune avait déjà fait plus d’un million d’euros de travaux le mandat précédent ». Au niveau du patrimoine communal il y a aussi la Maison de bois et la petite fontaine Sainte Rodène. Le reste est de l’ordre du privé.


Voici à quoi pourrait ressembler le jardin de Levroux, à l'image de celui de Nouaillé-Maupertuis

Le projet se finalise

La porte de Champagne fait parte de l’histoire de Levroux. Elle est la troisième porte de la fortification et la dernière à avoir été épargnée. Elle se trouvait sur le centre de la ville médiévale et servait à défendre Levroux des invasions possibles. Le temps a détruit les murs mais des traces sont restées. « Quand vous vous promenez dans Levroux, expose Caroline Fried, si vous regardez, il y a des maisons qui ont des restes de gros murs ». Des murs de l’ancienne fortification. Et d’après Alexandre Martin, la dernière rénovation de la porte doit dater des années 1960.

Le projet a avancé en mars 2018 quand le maire de la commune à reçu une invitation d’Emmanuel Macron en tant que lauréat parmi 263 à la Mission Bern. De là, un appel d’offre a été lancé. Un architecte a été sélectionné parmi les 3 prestataires ayant répondu. Celui-ci connait très bien la commune puisqu’il a travaillé sur la collégiale. Il a établit un diagnostique envoyé à la DRAC. « Il y a un temps administratif de validation et après la commune fait l’appel à la souscription auprès de la population ». Chaque don que les habitants donnent sera défiscalisé de 60%.


Caroline Fried chargé de la culture et de la communication de la ville de Levroux

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now