Protéger l’environnement avec le CPIE

Le centre permanent d’initiatives pour l’environnement Brenne-Berry est une association créée en 1979 sur Azay-le-Ferron. Elle est installée juste à côté du château. « Nous faisons de l’éducation de l’environnement vers tout type de public », explique Aline Chérencé, directrice de l’association.

Le CPIE Brenne-Berry accompagne aussi les territoires sur demande des collectivités. En ce moment c’est souvent sur le projet Zéro pesticide que l’association travaille avec les communes. « Nous accompagnons notre territoire dans des projets de développement durable, d’environnement en fonction des besoins et des enjeux qu’il y a sur le territoire ».


Lieu où réside l'association

Remplir des objectifs

Leur pôle est sur Azay-le-Ferron mais il y a une antenne à Saint-Amand-Montrond, ce qui permet aux 15 salariés d’agir sur l’ensemble du Berry. « Soit les personnes viennent dans nos structures pour bénéficier d’animation, soit nous nous déplaçons dans les structures des personnes soit nous nous donnons rendez-vous dans un endroit pour des découvertes natures ».

L’association se place à deux niveaux dans son action. « Soit nous répondons à une demande qui peut émaner d’une collectivité, explique Aline Chérencé, soit nous proposons des choses qui rentrent dans la politique ». Ce qui permet à l’association d’agir c’est la Région Centre Val-de-Loire qui soutient les associations en lien à la nature.


Fabrication de nichoirs à Ecueillé (Crédit : Liliane Thibault)

Apprendre et découvrir

Le petit plus de l’association c’est qu’elle a un centre d’hébergement. « Nous avons 76 lits, ce qui nous permet d’accueillir sur le site des scolaires en classe découverte ». Cela leur permet d’agir tout au long de l’année auprès des maternelles et des primaires. Malgré tout, la structure accueille aussi des élèves jusqu’au niveau universitaire.

L’association propose aussi des formations autour des thématiques de l’environnement et de la nature. « Nous avons développé les usages de la nature en formation : vannerie sauvage, cuisine sauvage… ». Dans ce cadre-là, c’est l’association qui propose le thème de la formation et les personnes s’inscrivent individuellement.

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now