Rien de plus, rien de moins

Un problème récurrent se profile dans les communes rurales. Luçay-le-Mâle ne fait pas exception et subie aussi les conséquences des fermetures des succursales de services. Pour la Poste, la commune s’est battue. « Nous avons eu la chance de pouvoir la conserver sous la forme d’un facteur guichetier, rappelle Bruno Tallandier, maire de la commune. Nous en sommes très contents ».

Maintenant c’est la question du Crédit agricole qui est en suspens depuis quelques mois. « Pour le problème du Crédit agricole, explique le maire, c’est une entreprise privée et c’est elle qui prend sa décision ». La commune se trouve dans une impasse. Depuis quelques semaines une pétition tourne dans le village, essayant de mobiliser les habitants et « de trouver des solutions alternatives, pour trouver un accord avec le Crédit agricole ».

Le maire expose bien le fait qu’il ne demande pas à la banque plus que ce qu’il y avait déjà. « Nous leur demandons de conserver le distributeur interne de billet ». Le fait qu’il n’y est pas de présence quotidienne n’est pas un souci car « il n’y en avait pas avant ». Le souhait profond de la municipalité sur cette problématique c’est « simplement que les habitants de Luçay-le-Mâle aient accès à un distributeur interne de billet pour pouvoir prendre de l’argent ». Quelle réponse apportera le Crédit agricole à la demande de la commune ?


A quand l'accord entre les deux parties?

37 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now