Robin Doublier en phase de transformation

Robin Doublier prêt à vendre sa farine

La ferme des Relais à Pellevoisin se transforme peu à peu en augmentant sa diversité d’activité. Robin Doublier qui a repris la ferme de son père officiellement en janvier 2018 se lance dans la fabrication de farine et d’huile. Ses terres sont sur leur deuxième année de conversion en bio et le jeune ne souhaitait pas rentrer dans le circuit agro-industriel comme la majorité de ses confrères. De plus, « j’aime beaucoup la vente directe, de connaitre ma clientèle, de pouvoir échanger avec eux sur la qualité du produit », avoue l’agriculteur.

Une agriculture non plus commerciale mais humaine, voilà la valeur que le jeune homme souhaitait développé grâce à la transformation de ses céréales en farine et en huile. C’est un moyen d’établir « une relation de confiance et d’adapter mes produits à la demande, confie-t-il. Je voulais proposer de la nourriture de qualité localement, je voulais faire vivre les campagnes ». C’est aussi l’occasion pour Robin Doublier de donner de la valorisation à sa matière première grâce à la transformation qui a toujours fait parti de son objectif.


La première transformation

Pour l’aider à mettre en place ce projet, le jeune agriculteur était passé par un financement participatif. Celui-ci « n’est qu’une goutte d’eau » dans la somme investis, précise-t-il, mais il lui a permit de payer le moulin. « Les personnes ont été très intéressées et très réactives, avoue Robin Doublier. Cela a permit de faire connaitre mon projet et de créer un réseau ». Il rappelle à tous les contributeurs que l’inauguration de son moulin aura lieu le 20 octobre à 14h à la ferme « qui sera couplé avec la clôture de saison du Relais des Pas sages ».


Robin Doublier récupére la farine dans son moulin

Robin Doublier propose d’ores et déjà différents type de farines de blé, de la plus blanche à l’intégrale en passant par la complète. Il vend également des sachets de son pour les personnes demandeuses. Mais le jeune agriculteur ne s’arrête pas là. « Bientôt j’aurais de la farine de sarrasin et de maïs ». Et d’ici un mois, après récolte et décantation des graines de tournesol, Robin Doublier pourra proposer ses premières bouteilles d’huile. Il envisage de diversifier les produits qu’il propose dans les années qui viennent.

54 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now