© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

Syndicat des eaux du Boischaut-Nord, une unité de force


Alain Ravoy, président du syndicat des eaux Boischaut-Nord

Depuis Janvier 2019, 23 communes dont deux du Loir-et-Cher sont gérées par le Syndicat des eaux du Boischaut-Nord. Alain Ravoy, ancien président du syndicat des eaux de Valençay, a été élu à la présidence de ce nouveau syndicat. « Avec la loi Notre, les syndicats des eaux devaient se regrouper sur 3 puis 2 Communautés de communes. Cela voulait dire être absorbé par l'intercommunauté de communes qui gère à notre place, explique Alain Ravoy, récupère toutes nos infrastructures, les châteaux d'eau, les stations de pompage, la trésorerie. On n'aurait pas été sûr de pouvoir faire valoir nos droits, cette solution ne nous convenait pas. On s'est battus pour créer notre syndicat et gérer nous-mêmes ».

Le syndicat des eaux de Valençay comptait 10 communes. Avec celui de Luçay-Faverolles (2 communes), celui deVillentrois-Lye-Couffy-Châteauvieux (4 communes) et celui d'Écueillé-Pellevoisin (7 communes), cette fusion répondait aux nouvelles conditions. Cela a demandé la création de statuts qui ont été approuvés par chaque syndicat. Le nouveau bureau se tient à Valençay et avec un titulaire par commune et 23 délégués.

La facturation actuelle se poursuivra jusqu'en juin 2019. Sur Valençay, une télégestion permet de connaître en temps réel la consommation d'eau, les débits, de repérer les anomalies et d'intervenir sur les fuites. « J'ai demandé une étude patrimoniale sur chaque syndicat au départ » précise Alain Ravoy. Ainsi les différents secteurs seront en télégestion, la numérisation des réseaux facilitera et réduira les astreintes d’agents, des fontainiers.


23 communes appartenant au nouveau syndicat

Le Syndicat des eaux au plus près des besoins de chacun !

Le grand projet 2019 consiste à réaliser une interconnexion entre les secteurs. Des tuyaux seront posés pour relier les châteaux d'eau, des pompes enverront l'eau sur n'importe réseau, un surcompresseur va être construit sur Vicq-sur-Nahon et pourra alimenter tout un secteur. Ce gros projet de plus de 2 600 000€ HT sera financé en partie par des subventions départementales, l'agence de l'eau et nous-mêmes. Les travaux commenceront au printemps. Le chantier va durer moins de six mois et les canalisations seront posées rapidement.

Dans tous les anciens syndicats, il y a surtout un puits cela pouvant poser problème en cas d'effondrement notamment. L'interconnexion permettra d'alimenter un secteur défaillant à un moment, d'avoir une gestion solidaire de l'eau. « Nous sommes tous défenseurs de l'eau, de nos ressources, tout le monde va dans le même sens, l'eau est un bien précieux pour chacun » termine Alain Ravoy ravi de ce beau projet d'autant que l'interconnexion se met en place de plus en plus en France.


Nombres d'habitant par communes

Chantal Heard

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now