Teddy Vasselin, la gravure au cœur

Graveur sur verre, Teddy Vasselin est installé à Varennes-sur-Fouzon. Avant d’être un métier car depuis peu, il a créé son entreprise, c’est une passion qu’il partage avec Boischaut-Nord mag. « Étant jeune j’avais vu des graveurs faire des dessins sur verre. J’étais déjà passionné gamin rien qu’en voyant ces personnes le faire ». Et l’artiste, adulte n’a rien oublié de cela. Quand il a su qu’il était possible d’acheter du matériel, il s’est lancé dans l’aventure même si « à cette époque je ne s’avais pas tout à fait dessiné », avoue-t-il.

La première étape était pour Teddy Vasselin d’apprendre à dessiner, ce qu’il fit en ouvrant des livres. Et il a finit par acheter le matériel de gravure qui lui était nécessaire. « La première gravure est un immense tableau avec un dragon dessus ». Ses parents trouvaient que son travail ne servait à rien. Le jeune homme défend auprès d’eux la cause artistique pour laquelle il s’est voué. « C’est un métier passionnant », exprime-t-il du fond du cœur. « Ce métier là, ajoute-t-il, permet aussi de rencontrer des clients ».

Teddy Vasselin est passionné par la gravure de verre

Avant d’obtenir un numéro de Siret, Teddy Vasselin a fondé une association dans laquelle il proposait des objets de décoration. Et du nouveau matériel est prévu pour aussi créer des lettres sur les plaques en plastique. « Nous allons essayer de nous diversifier au fur et à mesure, car l’outillage coûte très cher, dévoile l’artiste. Nous sommes ouverts sur tout. Nous ne restons pas coincé que sur la décoration ». Un nouveau projet se met en place.

La gravure sur les bouteilles en verre récupérées. Un bon moyen de recycler et d’activer sa créativité car Teddy Vasselin a pour objectif d’en faire des luminaires avec. Cela sera une nouvelle activité à montrer sur les marchés artisanaux dans lesquelles l’artiste se fait connaitre et réalise des démonstrations. « Derrière celles-ci, il y a un savoir développé ». Teddy Vasselin dévoile que « cette année il va y avoir énormément de projets qui vont se dérouler mais nous ne pouvons pas tous les faire par manque de finance ».


C’est pour mettre en place ses projets que l’artiste a voulu passer du statut d’association à celle d’entreprise afin d’avoir une trésorerie pour le matériel. Pour le projet des bouteilles, Teddy Vasselin souhaite récupérer des bouteilles de vin, de whisky, de bière, etc… auprès des consommateurs avant qu’ils ne les mettent au container. Il pourra ainsi créer des luminaires en découpant la bouteille pour en garder le culot et faire passer le câble pour l’ampoule. Elles seront aux normes pour être branchées comme luminaire.

Josiane AUGIS

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now