Un bout d’Écosse en France

Pour marquer le 600ème anniversaire de la Vieille alliance franco-écossaise, la ville de Châtillon-sur-Indre a déployé le grand jeu. À l’époque où les Anglais ont envahi la France, le dauphin Charles a fait appel à l’Écosse. Ceux-ci ont répondu en débarquant à 20 000 personnes au port de la Rochelle en plusieurs vagues. « C’étaient vraiment des volontaires, précise Gérard Nicaud, qui sont venus avec leur cœur soutenir la France ». Et le roi écossais, John Stewart de Buchan redonne la ville de Châtillon-sur-Indre, d’où l’objet de l’inauguration de la place du marché en ce samedi 8 juin. Le lieu a été choisi par le maire Michel Hétroy au centre de l’ensemble médiéval de la ville.


Le nouveau nom de la place est dévoilé

La célébration de ce fait historique dans la commune a commencé en 2015. Elle rappelle « cette relation unique dans l’histoire des nations par sa durée et par son intensité », exprime Patrick Gilles, le président de l’association française de l’Auld Alliance. Celui-ci a rappelé que le Royaume de France, en 1419, était en mauvaise posture dans cette seconde partie de la guerre de Cents ans. « Il est certain que si l’Écosse n’avait pas répondu si massivement à l’appel du futur Charles VII, la couronne de France aurait été annexée à celle d’Angleterre ». Les Écossais qui ont débarqué étaient envoyé sur la décision du régent et du parlement d’Écosse dans le respect de l’Auld Alliance.


Des gerbes ont été déposées au pied de la plaque

Pour célébrer cette alliance, la ville de Châtillon-sur-Indre a invité Lucy Stern, ambassadrice d’Écosse, pour l’inauguration de la place du marché qui change de nom. Celle-ci évoque cette amitié entre les deux pays qui dure depuis plusieurs siècles. « Il s’agit là d’une amitié si forte qu’elle perdure malgré les obstacles et les nombreux changements en Europe. Elle poursuit. Au départ il s’agissait d’affronter un ennemi commun, aujourd’hui ce lien continu à se tisser grâce à une passion commune : le whisky ». Elle rappelle aussi que 13 000 Français habitent son pays et que grâce à Erasmus + il y a des échanges d’étudiants entre les deux pays. C’est une alliance qu’elle espère voir perdurer.


Lucy Stern, ambassadrice d'Ecosse

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now