Un récital dans une grange


La Grange aux Blas-Blas a accueilli un spectacle dimanche après-midi. Trois femmes mêlant leurs talents de musiciennes et de chanteuses à l’art du théâtre. Leur metteur en scène Serge Rigolet a associé des chants d’opéra avec des jeux de scène. Un spectacle qui est un récital avec rebondissement entre chaque morceau.



« L’origine est autour d’une grande cantatrice qui travaillait au Châtelet à Paris » explique le metteur en scène. Christiane Sansonetti décédée l’année dernière a permit aux trois femmes de se rencontrer. Les deux chanteuses ont pris des cours avec elle, et la troisième faisait de l’accompagnement au piano. « Le spectacle est né de cette rencontre ».



« Ces trois femmes m’ont demandé de les mettre en scène, explique Serge Rigolet et de créer le spectacle lyrique qui ne serait pas un récital ». C’est une manière d’incarner les femmes qui sont évoquées dans chaque morceau choisi par le trio. Raconter les femmes vu par le regard des hommes car tout le répertoire est composé d’œuvres d’auteurs masculins.


Trois musiciennes de talent



Dominique Gérard, née à St Nazaire en 1958, est professeur de musique en chant et piano dans différentes structures. Elle est titulaire d'une licence en musicologie et de diplômes de conservatoires. Elle complète sa formation vocale et scénique en suivant des cours avec Christiane Sansonetti à Amboise et Viviane Durant à Bourges. Forte de son expérience, elle se produit dans différents spectacles tels que Didon et Enée de Purcell (deuxième sorcière) et L'Enfant et les Sortilèges de Ravel (La chauve-souris et la chatte)... Elle a aussi initié de nombreux projets musicaux en milieu scolaire tels que Canard et Mandoline.






Marie-Hélène Ducasse, née à Brest en 1963, est professeur d'Arts plastiques. Elle se forme à Bordeaux au conservatoire en classe de chant lyrique avec Monique de Pondeau et travaille la pratique théâtrale avec Jacques Albert Canque au centre Barbey. Après une formation musicale et vocale, auprès de Christian Mullier à Rouen, elle est diplômée en chant lyrique, catégorie supérieur au Concours Léopold Bellan avec Et incarnatus est de la Messe en C de Mozart. Elle passe une année dans l'ensemble de musique ancienne Proscenium dirigé par Pascal Hellot et une autre dans l'ensemble vocal Éric Satie dirigé par Jean-Marie Pacqueteau. Elle complète sa formation vocale jusqu’en 2009 à la boîte vocale de Tours avec Marlène Guichard et depuis 2010 avec Christiane Sansonetti à Amboise.



Aurélia Josserand a fait des études aux CRR de Rouen puis à Rueil-Malmaison. Après elle obtient son DEM de piano en 1996, se dirige vers l’enseignement et obtient son Diplôme d’État en 1998. Depuis, elle donne des cours dans diverses écoles de musique. Parallèlement, elle mène des études d’harmonie auprès d’Isabelle Duha, etécrit la musique de scène des Caprices de Marianne mis en scène par Jean-Paul Rouve au Théâtre de la Plaine à Paris. Elle intègre le Cœur Régional d’Ile de France dirigé par Michel Piquemal en tant que choriste pendant 4 années et se forme à l’accompagnement auprès d’Angéline Pondepeyre, et Nicolas Dessenne. Depuis, elle accompagne régulièrement des chanteurs, notamment dans la classe de Christiane Sansonnetti. Elle se produit régulièrement en concert, surtout en 4 mains avec Claire Jaquelin-Pinard, ainsi qu’en duo avec le contrebassiste Daniel Monforte.

43 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now