Un repreneur sauve les restaurants fermés

Depuis plusieurs mois le restaurant de Vicq-sur-Nahon, le St-Thomas est fermé pour faillite. Désormais c’est du passé. Martial Gicquel prend la relève et ouvre les portes de l’Auberge du Nahon, le samedi 4 juillet. Cet homme est le gérant de l’Orangerie au château de Valençay. Et « c’est un pur hasard » qu’il se retrouve à être le prochain propriétaire de fond ce commerce.

Avec l’annonce du confinement, les choses se sont bousculées. Martial Gicquel s’est réuni avec ses deux principaux employés pour mettre en place des repas à emporté à l’Orangerie. Lors de cette réunion, il évoque le fait qu’il serait bien de trouver quelque chose pour se développer dans le secteur. On lui avait déjà vaguement parlé du restaurant de Vicq-sur-Nahon.


Les nouveaux occupants de l'auberge

Une révélation

Le lundi qui a suivi, Martial Gicquel voit l’émission SOS villages. Il va regarder le site internet correspondant, trouve l’annonce du restaurant et contacte le maire. Quelques jours après s’effectue la visite. « J’étais subjugué par ces locaux qui sont très beaux, explique le nouveau propriétaire du fond. D’abord le bâtiment par lui-même qui est un ancien presbytère ; le cadre, un jardin magnifique ».

Il s’est porté candidat parmi d’autres et a présenté son projet devant le maire et ses adjoints. Et la gestion lui a été attribuée. Cette situation a eu lieu il y a un mois et demi. Le conseil municipal a accepté de lui faire un bail. Ce restaurant sera le troisième que Martial Gicquel aura en gestion car depuis octobre il est sur le projet de la Foulquetière à Luçay-le-Mâle qui est en attente suite aux travaux non finis.


Une gestion de quatre établissements

Pour les restaurants de Vicq-sur-Nahon et de la Foulquetière, il souhaite en faire deux univers différents afin d’accueillir une clientèle différente de façon à ne pas privilégier un établissement plus que l’autre. Celui de Luçay-le-Mâle sera un lieu où il pourra y établir des banquets grâce à la salle prévue à cet effet. Celui de Vicq-sur-Nahon aura un menu journalier à 14€ et « le soir ce sera un lieu plus intime ».

Pour lui permettre d’être présent sur les trois établissements, en sachant qu’il a aussi racheté l’ancienne maison Neveu à Bagneux, en tant que traiteur, il se doit de superviser différentes équipes en qui il met toute sa confiance. « Malorie sera la responsable de l’établissement. Elle a toute ma confiance et c’est elle qui gèrera l’établissement ». Et ses équipes seront en connexion.


Martial Gicquel accompagné par Malorie qui sera responsable du site

Le circuit court au cœur du projet

Niveau des courses, il va les faire chez les producteurs locaux et le fait de devoir fournir trois établissements sera plus rentable pour lui car les producteurs ne peuvent pas se déplacer. Dans ses menus, Martial Gicquel tient à valoriser les produits locaux. « Nous sommes sur une cuisine traditionnelle, régionale et inspiration forte berrichonne. Nous nous inspirons des recettes traditionnelles de nos terroirs ».

L’objectif est de reprendre des anciennes recettes et de les revisiter. La carte n’est pas établie, elle va évoluer avec les saisons et « en fonction de l’attente des clients ». Il est conscient que les premiers sont locaux. En les satisfaisant il sait qu’il pourra contenter tout le monde. Les tables seront dressées pour la première fois ce samedi 4 juillet.

Josiane AUGIS

1,718 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now