Une psychopraticienne s'installe à Chabris

Depuis plus d'un mois, Éveline Barthez a ouvert son cabinet à Chabris. Psychopraticienne, elle voulait un endroit particulier pour recevoir ses patients. « Avant je travaillais chez moi, comme Toll et Epstein, explique Éveline Barthez, je voulais un contact plus conscient avec mes patients. Quand les personnes rentrent dans notre intimité, notre réalité, quelque chose de différent se produit, nous avons plus de résultat, cela fonctionne mieux. » Elle a travaillé 4 ans en cabinet et ensuite elle recevait ses patients chez elle. À Chabris, on lui a proposé une petite maison près de l'Ehpad. Cet endroit retiré lui correspondait, elle ne voulait pas de quelque chose de conventionnel dans un ensemble.

Éveline Barthez avait un cabinet à Romorantin auparavant. Avec son mari, ils ont décidé de revenir dans la région, elle leur plaisait et ils s'y sont fait des amis. Sollicitée par son entourage qui appréciait son travail, elle a choisi Chabris pour s'installer à nouveau. « Pourquoi pas, je vais réduire ma clientèle, moins travailler, ouvrir 3 jours par semaine, s'était-elle dit. Quand on s'installe, il faut que cela se mette en place. Ce secteur est différent des autres, ce n'est pas comme un boucher charcutier, de plus c'est la période des vacances, ce local à Chabris était une opportunité ».


Éveline Barthez veut avant tout des résultats

Après une dizaine de formations dont de la sophrologie, ou encore de la psychothérapie, c’est la rencontre avec une association qui lui a donné tout ce dont elle avait besoin pour avancer. Éveline Barthez a fait une mixture de tout cela. « Si vous avez un problème psy et que vous êtes dépendant, cela ne sert à rien. Si on arrive à caler un comportement équilibré, à se recentrer, on n'a pas besoin de médicaments » ajoute-t-elle.

Sa méthode est de travailler sur le comportement et le mental. Dans une dynamique d'actions, Éveline Barthez amène ses patients à changer certains comportements c'est à dire à modifier des habitudes. « On est envahi de peurs, de préjugés, d'habitudes, on s'y accroche. Le patient doit se prendre en main à l'extérieur, l'important est que la personne avance, pas que je la pousse » continue-t-elle.

Les personnes ont besoin d'entendre certaines choses. Les mots sont importants. L'empathie, la confiance sont essentiels pour Éveline Barthez. Des déclics se mettent en place chez les patients en entendant son expérience.


Une prise en charge complète

Éveline Barthez prend en charge les personnes complètement. On peut la contacter jour et nuit, elle reste disponible. C'est une sécurité. L'isolement est terrible pour les patients. « Le rétablissement se fait par la pleine conscience. Je veux des résultats. Changer ses habitudes, c'est changer de comportement, insiste-t-elle. Cette façon de travailler permet au bout d'une année de vivre mieux ».

Éveline Barthez compte sur le bouche à oreille. « Pour le moment, les personnes sont en vacances et vont bien. Après certains viendront. Je suis là pour permettre à des ceux-ci de vivre mieux» termine-t-elle, très optimiste et contente d'être venue à Chabris.

Le premier entretien dure 2 heures, après c'est selon la personne. La séance coûte 50€, un forfait à 500€ est proposé pour 11 séances.

Chantal HEARD

Infos pratiques :

Éveline BARTHEZ

14 avenue Abel Bonnet

36210 Chabris

06.70.89.76.05

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now