Une Valencéenne dans le désert marocain

Lucile Maye originaire de Valençay s'est lancée dans le projet du 4L Trophy avec une collègue de master 2 en management des communications et des organisations. Son binôme Valentine Fertier est quant à elle originaire de Normandie. Toutes les deux travaillent chez Renault la première dans le domaine des véhicules électriques et la seconde dans la marque employeur.

Les deux jeunes femmes ont découvert l’événement 4L Trophy via le bouche à oreille et via l'expérience de leurs amis respectifs. « Nous avons trouvé cela plutôt cool, alors nous nous sommes dit pourquoi pas nous ? », exprime Lucile Maye. Elles ont donc choisi ce projet parce qu'elles souhaitaient établir un projet en commun et parce que « nous sommes aventurières toutes les deux, nous aimons les challenges ». L'événement 4L Trophy se marie bien avec le domaine de leurs études au sein de la communication du milieu automobile. Les deux étudiants ont aussi le désir de « s'investir dans quelque chose d'important, précise Lucile Maye. 4L Trophy c'est un bon point de démarrage ». C'est l'occasion pour elles de voir leurs propres limites tout en aidant des associations caritatives.


Valentine Fertier et Lucile Maye prétent à partir en février 2020 pour le désert marocain

4L Trophy, bien plus qu'une aventure

Réalisé par un organisme, le 4L Trophy s'adresse aux étudiants uniquement. « Le but est que les étudiants se dépassent et s'investissent dans un projet important, développe Valentine Fertier. Nous aidons deux associations, La Croix Rouge française et Enfants du désert ». Celle-ci est une association marocaine pour le développement de l'éducation. L'événement va mobilisé les étudiants pour collecter des denrées alimentaires pour l'association française et des fournitures scolaires et sportifs pour l'association marocaine. Les deux jeunes ont bien avancé sur le projet puisqu'elles ont déjà la voiture même si elle a besoin de quelques réparations et d'un contrôle technique pour partir en toute sécurité dans le désert marocain. Lucile Maye et Valentine Fertier ont réussi à récolter suffisamment de denrées alimentaires et de fournitures scolaires. Leur fragilité se trouve au niveau des équipements sportifs. « Ils nous manque aussi un peu de financier pour financer le projet », explique Valentine Fertier. Il est encore possible de les aider financièrement grâce à une cagnotte sur Leetchi. Pour des dons sportifs ou conséquents, il est plus simple de les contacter directement.

Josiane AUGIS

Infos pratiques : Lucile Maye 06.42.96.58.91 lucie.maye@gmail.com Valentine Fertier 06.59.78.07.98 valentine.fertier@hotmail.fr les.trublionnes@gmail.com https://www.facebook.com/lestrublionnes/

458 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now