Vitibulles mêlent la BD au vin

Les bulles ont pétillé à la ferme du Bois Gaulthier. Dimanche 9 juin a eu lieu pour la sixième année le festival BD Vitibulles mélangeant les bulles de la bande dessinée à celle du vin. Nicolas Tavarès, l’un des fondateurs rappelle la création de cet évènement.

Créé en 2014 dans le garage de la ferme, le festival s’est étendu au fil des années. L’exploitation agricole que laquelle a lieu l’évènement ouvrait ses portes tous les ans à la visite des plus curieux. « Nous cherchions une idée pour une animation qui sorte un peu de l’ordinaire, qui soit autre chose qu’un marché gourmand ».

Laurent Astier, dessinateur et Denis Moreau, libraire ont proposé d’introduire des dessinateurs sur l’exploitation. Et c’est ainsi que l’aventure commence, que l’association Vitibulles prend forme. « Ce sont les membres de la famille qui se sont mis dans le premier bureau et depuis des amis nous ont rejoins ».

Le festival commence à être connu nationalement grâce à leurs amis « qui viennent de Vannes, de l’Aveyron, de Milo, de Vichy qui constitue le bureau » et à des dessinateurs arrivant d’un peu partout en France. Et le bouche à oreille fait le reste.



La BD arrive dans notre campagne

Les dessinateurs qui participent sont ceux « que nous avons envie d’accueillir et dont nous savons qu’ils ont de l’actualité ». Certains sont revenus plusieurs fois comme Aurélien Ducoudray qui est scénariste castelroussin présent depuis 4 ans. Ou encore Laëtitia Coryn qui est venue à la 2ème et 3ème édition.

Cette initiative est à féliciter car elle permet à la culture de rejoindre le milieu rural. « Quand nous sommes à Fontguenand, quand nous voulons aller dans une libraire c’est Châteauroux d’un côté, Blois de l’autre ». Sur ce festival c’est le libraire qui vient vers les personnes qui peuvent aussi faire dédicacer leurs livres.

Pour accompagner ce festival, la semaine qui précède, l’association invite un dessinateur à réaliser une animation autour de la bande dessinée auprès des écoles du coin ainsi qu’à l’IME de Valençay. « C’est la BD qui vient en milieu rural », exprime Nicolas Tavarès.

Chaque édition fait déplacer plusieurs centaines de personnes. Le département de l’Indre soutient financièrement l’association depuis ses débuts en plus de partenaires privés de tout le département. « Nous sommes coup de cœur Fondation SNCF ». Et la fondation ADPS qui est la prévoyance santé les a aidés cette année.



38 vues

© 2018 par Boischaud-Nord mag. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now